Qu’est que l’alcootest

AlcootestLe projet de loi C-2 (alcool au volant et la conduite avec les facultés affaiblies et taux d’alcoolémie supérieur à .08 est en vigueur et aucun jugement au Québec n’est sorti pour faire la lumière sur la constitutionnalité de la nouvelle Loi.  Mais d’abord qu’est-ce que l’alcootest…

Connaissez-vous les détails sur les alcootests …machines (Breathalyzer Model 900, Alcolmeter AE-D1, Alcotest 7110, Intoxilyzer 5000 C, Alco-Sensor, Intoximeter etc.)

Tout d’abord au niveau des principes biologiques vous devez savoir que l’alcool ingurgité passe d’abord par l’estomac et après 30 minutes,  il se dirige dans le réseau sanguin vers le foie. Cet organe dégrade une bonne partie de l’alcool mais la portion non métabolisée quitte le foie pour aller au cœur et ensuite se répand dans les poumons où il sera oxygéné. C’est à cette étape que le dioxyde de carbone et l’alcool sont expirés dans l’air d’où la senteur d’alcool dans l’haleine.  C’est pourquoi une consommation récente pourrait fausser le résultat si elle est prise il y à moins de 15 minutes.

Qu’est qu’une consommation d’alcool

  • Un verre de vin à 12 % d’alcool (142 ml)
  • Une petite bouteille de bière à 5 % (341 ml )
  • Un verre de spiritueux à 40 % ( 43 ml)

Qu’est que l’alcootest

C’est un instrument qui mesure le taux d’alcool dans l’organisme d’une personne. Inventé en 1958, l’alcootest est utilisé par les corps policiers du Québec depuis 1969. L’alcootest ou l’ivressomètre ou communément appelé la « baloune » mesure la présence d’alcool dans l’haleine d’un individu en appliquant la Loi de Henry. Le principe veut qu’on retrouve autant d’alcool dans 2100 cm3 d’air alvéolaire expiré que dans un cm3 de sang. Comme vous le savez le taux d’alcoolémie légal au Canada doit être inférieur à 80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang d’où le 0.08.  Seul un expert en toxicologie peut mesurer votre taux d’alcoolémie en fonction de vos consommations, votre poids, votre grandeur.  Sachez que la machine peut se tromper et  engendrer d’énormes erreurs judiciaires.  C’est pourquoi il est important de consulter un avocat en droit criminel.  Il pourra évaluer votre dossier et vous donner une opinion juridique sur les faits entourant votre arrestation.

Fonctionnement de l’alcootest

L’alcootest a été conçu pour recevoir une portion d’air d’une expiration prolongée. Cet air entre dans le tube de l’alcootest et pénètre dans un cylindre muni d’un piston. Le cylindre possède une entrée d’air à la base et deux trous de ventilation en haut. La pression exercée par le souffle fait monter le piston et l’air est évacué par des trous de ventilation.  Seul un policier technicien qualifié peut manipuler l’appareil.

Le technicien qualifié déclenche le mécanisme qui désaligne les aimants tenant le piston de leurs pôles. Ces pistons n’étant plus retenus, redescendent et force l’air à sortir du cylindre et à s’introduire dans une ampoule qui contient du dichromate de potassium, de l’acide sulfurique concentré et du nitrate d’argent. La réaction chimique qui suit permet donc de mesurer l’alcoolémie. La précision des résultats est de plus ou moins 10 %.

Ce processus n’est pas sans faille, il se peut que le technicien qualifié commette des erreurs dans la manipulation de l’appareil.

Par exemple, il se peut qu’un piston soit défectueux ou tout simplement que l’alcool soit périmé.  La température de la solution doit être à un certain degré, quelques degrés de plus pourraient entraîner un faux résultat.  Il y a un risque pour certains alcootests d’entraîner de faux résultats s’il y a présence de communications radio dans la pièce où se situe l’appareil. C’est pourquoi, une expertise s’avère essentielle et contribue à vos chances d’obtenir un acquittement.  Nous pouvons vous aider.

Pour obtenir plus d’informations sur ce sujet, vous n’avez qu’à communiquer sans frais avec un avocat en droit criminel  en composant le : 514-AVO-CATE (514) 286-2283

Commentaires

  1. Grand merci pour cet article .

  2. l’éthylotest devient obligatoire en France à partir du 1er juillet 2012

Exprimez-vous !

*

Réserve : Les articles contenus sur ce site ne constituent pas un avis juridique, par conséquent, il est recommandé d’obtenir des conseils juridiques adaptés à chaque cas particulier. Nos articles ne sont que des commentaires et lignes directrices relatives au sujets des articles. Pour de plus amples éclaircissements sur la question, n’hésitez pas à nous contacter.