Avocat en droit criminel

Accueil » Avocat en droit criminel

Vous êtes à la recherche d’un avocat pour une accusation en matière criminelle ?

Les policiers vous ont contactés et souhaitent vous rencontrer parce que vous êtes suspect dans un dossier criminel ? 

Vous n’avez aucune idée de comment réagir face à cette situation ? 

Nous mettons à votre service toutes nos connaissances afin de vous assurer une défense pleine et entière, parce qu’en droit criminel, le doute raisonnable existe vraiment. Nous exerçons dans tous les palais de justice et cours municipales du Québec.

Les sources du droit criminel sont le Code criminel et la «common law». Le Code criminel traite des infractions punitives au sens de la loi pour tout individu de 12 ans et plus se trouvant sur le territoire canadien.

Il faut toutefois noter qu’une bonne partie des règles en droit criminel proviennent des jugements antérieurs, rendus au fils des années par des juges et ces règles se nomment la « common law« .

De plus, d’autres lois à caractère pénal sont régies par le Code criminel, telles que la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents et la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Champs de pratique en droit criminel

Vous trouverez une liste de nos champs de pratique. Pour obtenir plus d’informations sur ceux-ci, vous n’avez qu’à communiquer avec Me Couture, avocate criminaliste dès maintenant au 514-AVOCATE.

Suspect ou sous enquête ? Il vous faut un avocat en droit criminel !

On vient de vous téléphoner parce que vous êtes suspect dans un dossier de droit criminel?

Avant de faire quoi que ce soit, contactez un avocat en composant le 514-AVOCATE.  Nous sommes des avocats expérimentés en droit criminel, et ce, depuis de nombreuses années.

Peu importe votre niveau de culpabilité, nous vous suggérons fortement de ne faire aucune déclaration aux policiers sans préalablement avoir parlé à un avocat. Vous avez le droit au silence, utilisez-le du début à la fin!

Interrogatoire policier: conseils

Les policiers ont acquis au cours des décennies une solide expérience lors de l’interrogatoire de personnes mises sous garde, arrêtées et détenues. Leurs tactiques d’interrogatoire vont même jusqu’à casser et faire craquer les plus grands criminels.

Vous n’êtes jamais obligé de coopérer en donnant des explications sur les circonstances, qu’elles soient atténuantes ou aggravantes.

Avant de parler à un policier, parlez avec un avocat. Retenez que la personne qui prendra la décision ultime est un juge. À ce moment-là, vous pourrez lui dire tout ce que vous voudrez.

Ne faites surtout pas de déclaration lors de votre arrestation sinon vous pourriez le regretter!

Lorsque les policiers insistent pour avoir une déclaration, c’est qu’ils ont une bonne raison. C’est souvent pour combler un manque de preuve ou pour renforcer celles qu’ils ont.

Dans la plupart des cas, les policiers ont besoin d’une déclaration incriminante sans laquelle ils n’ont pas la preuve de votre implication. Un aveu de votre part et le tour est joué. Il nous sera plus difficile de vous aider après un tel aveu.

La réalité n’est pas un film

Les policiers n’ont en aucun cas le droit de vous promettre une sentence allégée ou un meilleur résultat si vous décidez de parler, ou pire encore, vous dire que le juge sera mécontent si vous refusez de parler.

Vous avez le droit fondamental de ne faire AUCUNE déclaration, peu importe les raisons, et personne ne pourra vous le reprocher. Avant de faire quoi que ce soit, téléphonez-nous!

Nous vous expliquerons les conséquences regrettables d’une telle déclaration. Les seules obligations que vous avez sont de donner votre:

  • Nom
  • Date de naissance
  • Adresse

En cas d’arrestation, la Charte canadienne des droits et libertés vous protège. En cas d’arrestation ou de détention, chacun a le droit :

  • D’être informé dans les plus brefs délais des motifs de son arrestation ou de sa détention
  • D’avoir recours sans délai à l’assistance d’un avocat et d’être informé de ce droit

Procès – Présentation en cour

Que faire avec la promesse de comparaître ? Vous venez de recevoir une sommation par la poste pour une accusation en droit criminel?

Avant de faire quoi que ce soit, téléphonez au cabinet afin de prendre un rendez-vous nous vous indiquerons la meilleure marche à suivre. Vous allez recevoir deux dates, une pour la Cour et l’autre pour l’identification.

Comparution – La procédure

Que représente la date indiquée sur cette promesse ? Il s,agit de l’audition de la comparution. Si vous êtes représenté par un avocat, vous n’aurez pas besoin d’être présent à cette date.

L’avocat recueillera la preuve à votre dossier et reportera à une prochaine date, afin de vous d’analyser ladite preuve et vous fournir une opinion juridique axée sur votre dossier.

L’avocat en droit criminel (criminaliste) fixera ensuite une prochaine date communément appelée «date pro forma», afin de consulter votre dossier et émettre une opinion juridique. Consulter la liste des infractions criminelles.

Contactez Me Julie Couture : 514-286-2283 / 514-AVOCATE

ARTICLES RELIÉS AU DROIT CRIMINEL

CONTACTEZ-NOUS EN LIGNE EN COMPLÉTANT LE FOMULAIRE SUIVANT

    NOTRE ÉQUIPE

    me julie couture - fondatrice du cabinet couture avocats

    Julie Couture

    Fondatrice du cabinet

    O2A0775 web2

    Martine Larivière

    Vice-Présidente

    Sans titre 8

    Frédérique Lambert

    Avocate criminaliste plaideuse

    O2A0710 webv2

    Jessica Dufresne

    Avocate de la famille

    O2A0666 webv2

    Byanka Stosiak

    Avocate

    O2A0980 webv2

    Ariane Michaud

    Parajuriste

    Sans titre 10

    Sandrine Hamelin

    étudiante en droit

    O2A1001 web2

    Kevin Fournier

    Étudiant en droit