Affaire Delisle: Médiatisation d’un drame

Il était évident que le procès de l’ex-juge de la Cour d’appel du Québec, Jacques Delisle, allait attirer l’attention. Par contre, sa présence sur les médias sociaux a de quoi impressionner. Tout le monde peut désormais diffuser de l’information sur un procès et donner à tous l’impression d’y assister sans y être.

Le processus judiciaire devant jury est complexe. Avec la participation des médias sociaux, c’est un peu comme si 8 millions avaient été assignés comme jurés. Cela rend le processus encore plus délicat, car la participation populaire devient un élément non négligeable.

Il faut se rappeler que durant le procès les membres du jury ne sont pas séquestrés.

Les journalistes rapportaient déjà les nouvelles, mais les médias sociaux font vivre « en direct » le procès.

jacques delisle en prison

Le drame humain

Comme Guy Turcotte , non criminellement responsable du meurtre de ses enfants,  Jacques Delisle semblait avoir une vie dont tout le monde rêve. Sa vie semblait n’être que reconnaissance et succès professionnels. Il faut admettre que parfois les vies en apparence fortunées peuvent cacher des évènements tragiques.   De surcroit, il s’agit de deux causes complètement différentes.

Après Turcotte, les membres du jury sont plus sensibles à l’opinion du public…

 

Le choix de ne pas témoigner

 Lors du procès l’accusé a choisi de ne pas témoigner. Une directive très claire a été émise à l’effet que le jury ne devait pas inférer une culpabilité à cet effet et que le choix de ne pas témoigner à son procès est une protection constitutionnelle.

 Nous ne saurons jamais ce qu’il serait advenu du procès si l’accusé avait choisi de témoigner. Juridiquement, il est certain que ce facteur ne devrait pas jouer un rôle prédominant. La Couronne a le fardeau de faire la démonstration hors de tout doute de la culpabilité.

Toutefois, humainement il est possible que les jurés se soient questionnés sur ce fait. Pourquoi ne pas avoir voulu clamer son innocence en salle d’audience?

Pourtant il avait le droit étant donné l’insuffisance possible de preuve de la part de la Couronne. Nous ne le saurons jamais.   Ils ont manipulé l’arme du crime et en sont sûrement venus à la conclusion qu’il était impossible pour la victime de mettre fin à ses jours de cette façon.

L’étude d’un cas

On dit souvent que le jury doit étudier uniquement le cas de l’accusé. Le danger dans un cas très médiatisé, et particulièrement aujourd’hui avec les médias sociaux, c’est la contamination du jury.

Le système avec jury ne devrait peut-être pas pour autant être remis en question. Le procès doit se faire dans un contexte où tous les droits fondamentaux à un procès juste et équitable sont respectés. Le délibéré a été très court pour une question aussi radicale et houleuse.

Dans tous les procès, la tâche que le jury remplit est exceptionnelle. Le rôle du jury est un apport exceptionnel à notre système judiciaire.

Le verdict sera sans doute porté en appel et une requête pour remise en liberté en attendant l’appel sera certainement présentée.

assurer votre défense : meurtre

Défendu par le meilleur avocat

Jacques Delisle a été représenté par le meilleur avocat de la province, Me Jacques Larochelle et son équipe.  Le jury a été attentif pendant tout le déroulement du procès.

Il a rendu son verdict et nous nous devons de respecter ce choix.  Monsieur Delisle avait la possibilité d’engager d’autre expert et témoigner pour sa défense.

Son silence conduit-il vers une reconnaissance de culpabilité ou par une stratégie de défense de soulever un doute raisonnable sur la preuve présentée?   Par ailleurs, il aurait pu témoigner et ne pas être cru.  Le jury serait arrivé à un même verdict ou à celui d’un deuxième.

En terminant, il n’est certes pas facile de porter des accusations à l’égard d’une personne dont le titre est si noble et si prestigieux, mais Me Steve Magnan et son équipe n’ont jamais baissé les bras ni ne se sont laissé influencer dans leur travail.

Jacques Delisle sera transféré dans un pénitencier où il purgera une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans.

Commentaires

  1. Personnellement, je pense qu’il aurait dû se présenter à la barre. Etant absent, c’est un peu comme une sorte de mépris envers le système, surtout pour le jury. De plus, ajouté aux médias sociaux, il lui fallait se défendre car c’est quasi-sûr, le jury a été quelque part influencé!

Rétroliens

  1. […] de la presse et celui de Maître Couture avocat à Montréal dans l’article « l’affaire Delisle » sur son blog […]

Exprimez-vous !

*

Réserve : Les articles contenus sur ce site ne constituent pas un avis juridique, par conséquent, il est recommandé d’obtenir des conseils juridiques adaptés à chaque cas particulier. Nos articles ne sont que des commentaires et lignes directrices relatives au sujets des articles. Pour de plus amples éclaircissements sur la question, n’hésitez pas à nous contacter.