La prostitution : entre légalité et problèmes

 

prostitution légale ou pas ?Le proxénétisme (212 C.cr.),  se trouver dans un lieu public dans le but de se livrer à la prostitution (213 C.cr.), la prostitution d’une personne âgée de moins de 18 ans (212 (4) C.cr.) et la tenue de maison de débauche (210 C.cr.) sont des infractions prévues au Code criminel Canadien.

 Il faut comprendre que la prostitution en soi n’est pas criminalisée au Canada. Il est donc légal pour une personne de  payer en échange de services sexuels. Mais l’industrie du sexe a toujours soulevé des questions morales importantes ainsi que des problèmes de société comme ceux de santé mentale, d’itinérance, de maladies graves et de toxicomanie.

Chiffres encourageants

Les Services de police ont depuis longtemps lutté contre la prostitution illégale. Le Journal de Montréal rapporte qu’il y a eu une baisse de la prostitution dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve ces dernières années. La prostitution et les piqueries ne seraient maintenant présents que dans seulement 20% du quartier, alors qu’ils étaient présents à 90% en 2008. Même s’il s’agit d’une progression intéressante, le problème n’est pas sur le point de disparaître.

Programmes policiers

Le SPVM a probablement l’expertise la plus développée de tous les Services de police au Québec en matière de lutte  contre la prostitution. Dans le cadre du projet Cyclope, le SPVM encourage les résidents du quartier Hochelaga-Maisonneuve à dénoncer sur Internet les automobilistes qui sollicitent les prostituées.

Il arrive également que le SPVM procède à des opérations policières afin de procéder à l’arrestation de gens qui tentent de communiquer à des fins de prostitution dans un lieu public en faisant passer des agentes de police pour des prostituées alors qu’elles se promènent sur le trottoir.

Dilemmes moraux

Pour la majorité des gens, tolérer la prostitution équivaut à rester muet devant ce qui pourrait être considéré comme de l’exploitation de la femme.

De plus, le problème afférent est très souvent la prostitution des mineurs. Récemment, l’émission d’enquête J.E. a fait un reportage sur la « traite » de jeunes femmes au Québec. Ce problème n’est pas d’hier.

Si vous vous trouvez au banc des accusés en lien avec de telles infractions, n’hésitez pas à consulter un avocat. Nous avons l’expertise nécessaire afin d’évaluer votre dossier et de faire valoir une défense.

Appelez-nous afin de fixer rendez-vous au 514 AVO-CATE.

Commentaires

  1. Bonjour,
    la prostitution c’est le plus vieux métier du monde non? donc on ne peut rien pour lutter contre mais ce qu’on peut faire c’est justement de lutter contre la prostitution de mineurs et je pense aussi du proxénétisme car si une femme veut vendre son corps, elle devrait le faire d’elle même sans qu’une tierce personne ne la mette en vente à sa place. Pour moi le proxénétisme doit être puni par la loi car c’est vraiment abuser des femmes.

    • Mike Boudreau a écrit :

      En effet, le code criminel punit déjà la proxénétisme et le fait de vivre des produits de la prostitution. Notre société continue de se battre contre ce fléau. Les services de police doivent continuer à lutter contre le crime organisé en respect de nos droits fondamentaux. C’est le gage d’une société civilisée, libre et démocratique.

      De plus, comme citoyens du Québec nous devrions encourager nos gouvernements à subventionner des collectifs qui aident les femmes de la rue. Si nous pouvons les aider de notre propre poche en faisant un don, c’est encore mieux.

      Merci pour votre commentaire!

    • Bonjour Trenditude, je n’ai jamais vu la prostitution comme un métier. Je ne sais pas pourquoi cette expression me dérange. J’ai connu des femmes qui se livrait à la prostitution mais aucune ne le faisait par choix. La toxicomanie et plus souvent encore des proxénètes les obligeaient à le faire. Je serais bien plus intransigeante avec les macs qu’avec ces pauvres femmes. Le pourcentage de femmes qui choisissent ce mode de subsistance doit être très faible en proportion aux autres.

  2. la prostitution n’est pas illégale mais peut être considéré comme immorale
    il y a le problème de l’exploitation de la femme qui se pause mais ce n’est toujours le cas, car les personnes qui s »adonnent à cette pratique le font sciemment

    • Mike Boudreau a écrit :

      Il semble, en effet, qu’il existe un problème de respect de la femme en général lorsqu’il est question de prostitution. Même si cela se fait dans un cadre légal, il n’en demeure pas moins que les moeurs ou les principes de respect de la femme ne sont pas toujours respectés. Je n’ai pas de réponse à vous donner sur cette question, mais je suis heureux que vous la souleviez.

      Au plaisir de vous revoir sur notre blogue!

  3. Pierre Lelien a écrit :

    la prostitution ne peut pas être interdite à mon avis, en vertu de libertés individuelles, mais dans la limite des troubles à l’ordre public, le racolage peut être interdit, on peut aussi exiger des prostituer de faire des visites médicales
    le proxénétisme par contre est illégal
    si on quitte le domaine juridique, tout le monde se met dans la tête qu’on doit interdire la prostitution
    ce n’est pas aussi simple que ça, vous avez le droit d’être ouvrier ou je ne sais quoi, elle on le droit de faire le plus vieux métier du monde

    • Mike Boudreau a écrit :

      La question est aussi morale que sociétale. Nous voulons vivre dans une société où l’ordre public n’empiète de façon démesurée sur nos libertés individuelles. Nous voulons également que ça fonctionne bien en société. Je suis d’accord avec le fait que la prostitution ne doit pas être criminalisée. La plupart des sociétés libres l’ont compris. Une politique d’oppression à l’encontre des prostituées est tout simplement infaisable et illogique.

      Merci de votre commentaire.

  4. Cocktail Dress a écrit :

    si le fait de se prostituer n’engage que la jeune femme qui se fait payer alors moi je pense que c’est son droit toutefois, pour que ce « métier » ne tombe pas dans l’immoralité, ces jeunes femmes devraient plus se vêtir ou se mettre dans des lieux réserves à ce genre de commerce afin que les jeunes générations ne prennent pas modèle sur elles. Quant au proxénétisme ou à la prostitution des mineures, je pense que les proxénètes méritent d’être punis car ils se font de l’argent sur le corps d’autrui et pour les mineurs, autre que les proxénètes, leurs parents aussi devraient être punis car en tant que mineurs, ils sont encore sous leur responsabilité

  5. Bonjour Mr Mike
    La prostitution n est pas seulement le plus vieux métier du monde c’est aussi une ressource fort lucrative pour tout un « écosystème de la pègre ».
    Le débat du respect de la femme n’en est pas un, il est abordé d’une législation à l’autre , d’une culture à l’autre , d’un Etat à l’autre de façon fort diverse et si la solution existait , votre article n’aurait pas lieu d’être…
    Car enfin, il y en faut du désespoir pour qu’une femme en arrive à se vendre ainsi, il y faut de la misère aussi…
    Et puis il y a ce fait: tant qu il y aura des clients , il y aura un marché.
    La façon de l’organiser et de l’intégrer dans la société reste le grand débat.

    • Mike Boudreau a écrit :

      En effet, je suis d’accord avec le fait que le débat réside dans la façon d’encadrer ce « marché » de la prostitution.

      Merci de votre commentaire.

  6. Cela me rappelle c’est blague qu’on dit dans mon pays le Mexique.
    On se demande pourquoi le gouvernement achète des radars électroniques très chers alors qu’il suffit de quelques P… bien placées pour faire ralentir tout le monde!
    C’est vrai non ?

  7. damebochie a écrit :

    La prostitution est en effet un problème aux quatre coins du monde. Mon comptable me disait un jour qu’il avait visité ce pays en Amérique Latine, dont je m’abstiendrai de citer le nom ici, et la prostitution était rampante là-bas. Or, le gouvernement de ce pays le stipule clairement que la prostitution est illégale. Et on retrouve ce cas un peu partout autour du monde. Les membres de gouvernement disent toujours que la prostitution est illégale mais en fait, tout le monde le fait. Comme à dit cette personne plus, on ne peut rien y faire!

  8. Jessica 21 ans a écrit :

    D’accord mais personne ne ressort le point le plus majeur. premierement certasine femme on fais le choix d’ etre une prostituer. la question qu’il faut ce posee ses si elle etait libre dans ses choix. la est toute la difference. prenon par exemple une jeune mere de 27 ans monoparentale qui n’est pas diplomer , elle a le choix de travailler dans une manufacture ou elle travailleras dans des condition de travail insuporable comme un exces de chaleur ou le risque de perdre un membre a cause d’un accident bete avec une machine. Ou , elle decide le soir de faire garder ses enfant par grand maman et s’installe devant son ordinateur et decide de selectionner les cher monsieur qui serais pret a payer pour ses services. De ce fait, elle est en securiter chez elle puis elle se deplacera elle meme et dautant plus elle peu laisser les coordonner de ses client chez elles afin que s’il avait a lui arriver un probleme elle pourrait se couvrir. Grace a l’internet et les reseau sociaux c’.est beaucoup plus facile de respecter la societer en ne courant pas le trottoire a moins 20 dehors. Il ne faut pas oublier que s’il n’y avais pas de clients, qui que se soit, des homme marier , celibataire, des homme d’affaire ou des travailleurs de main d’oeuvre, ce metier comme on dit n’existerait pas. D’apres moi le pire serais que si sa devient legale alors le gouvernement mettra des taxe sur ce metier et profitera ainsi que tout l’état du corps de la femme. D’apres moi c’est ce point qui est vraiment majeur a debattre au lieu d’injurier ses femme qui en on fait le choix mais qui ne sont pas necessairement libre !!!!!!!!!!!

Exprimez-vous !

*

Réserve : Les articles contenus sur ce site ne constituent pas un avis juridique, par conséquent, il est recommandé d’obtenir des conseils juridiques adaptés à chaque cas particulier. Nos articles ne sont que des commentaires et lignes directrices relatives au sujets des articles. Pour de plus amples éclaircissements sur la question, n’hésitez pas à nous contacter.