Voies de fait

Voies de fait C’est votre anniversaire, vous fêtez dans un bar. Un verre, deux verres, vous avez oublié où vous en êtes et votre confrère vous lance une blague de mauvais goût pour la centième fois. La situation dégénère…Il vous a frappé avant, vous l’avez frappé avant, tout est confus. Vous ne vouliez pas, vous regrettez amèrement. Si seulement vous pouviez changer les choses. C’est à ce moment que vous devez contacter votre avocat.

Sortes de voies de fait

  • Voie de fait simple (article 266 du Code criminel)
    • Peine de maximum 6 mois de prison ou 2000.00 $ d’amende en cas de poursuite par procédure sommaire ou cinq ans d’emprisonnement par acte criminel.
  • Voie de fait armé  ( article 267 a ) du Code criminel)
    • Maximum de 10 ans d’emprisonnement ou 18 mois maximum selon que l’accusation est portée par acte criminel ou déclaration de culpabilité.
  • Voie de fait avec lésions (article 267 b) du Code criminel)
  • Voie de fait grave (article 268 du Code criminel)
  • Voie de fait sur un agent de la paix (article 270 du Code criminel)

DÉFINITION DE VOIES DE FAIT

Se porte à une agression quiconque emploie la force sur une autre personne sans son consentement.  Il n’y a pas de degré de force particulier.  Un simple toucher avec la main, le fait de cracher au visage de quelqu’un, le fait de lancer deux tartes à la crème à un homme politique.  Tout ceci constitue un voie de fait au sens de l’article 265 du Code criminel.

L’application de la force doit être intentionnelle.  La personne même si elle est insouciante est bien souvent consciente que son comportement peut entraîner et sait pertinemment que la personne ne consent pas.

Pour être accusé de voie de fait lésions il faut une lésion un peu plus qu’une simple ecchymose ou rougeur.  Par contre, un ensemble d’ecchymoses ou de contusions causant de la douleur à la victime sera considéré comme une lésion corporelle.  Ce crime en est un d’intention générale.  Les lésions doivent être la conséquence de l’agression.

Le procureur de la Couronne aura à prouver tous ces éléments à l’aide de témoins, de photos et de parole que vous avez dit et du comportement que vous avez eu.  Ne désespérez pas, plusieurs moyens de défense s’ouvrent à vous. On peut citer à titre d’exemple la légitime défense.  Alors ne désespérez pas et appelez votre avocat.

Le code criminel impose une peine d’emprisonnement en dernier recours. Il existe une panoplie d’autres peines moins contraignantes  dépendant de votre situation, par exemple l’absolution conditionnelle ou inconditionnelle.  Selon l’article 266 du code criminel il y a deux possibilités. Premièrement, vous êtes accusé par acte criminel et vous êtes passible d’un emprisonnement d’un maximum de 5 ans ou vous êtes accusé par procédure sommaire et donc tout une autre gamme de peine s’ouvre, dont l’amende.

Avant de vous perdre dans un système de justice et de crier au désespoir, consultez votre avocat.  Vous ne pouvez qu’en tirer un avantage. (514) AVOCATE (514-286-2283)

Exprimez-vous !

*

Réserve : Les articles contenus sur ce site ne constituent pas un avis juridique, par conséquent, il est recommandé d’obtenir des conseils juridiques adaptés à chaque cas particulier. Nos articles ne sont que des commentaires et lignes directrices relatives au sujets des articles. Pour de plus amples éclaircissements sur la question, n’hésitez pas à nous contacter.