Ticket /contravention /amende

Pensez-vous, comme 96 % de la population, qu’il n’y a rien à faire si vous recevez une contravention et que vous devez obligatoirement la payer?

Vous avez besoin d’aide à propos de votre ticket. Avant de payer votre prochain ticket, appelez-nous 514-AVOCATE, nous venons à votre secours, car contester un ticket est plus facile que vous ne le pensez

L’amende rattachée au billet de contravention peut s’avérer n’être que le début d’une réaction en chaîne.

Si vous ne contestez pas vos contraventions, vous allez perdre de précieux points de votre permis de conduire, cela pourrait aller jusqu’à la perte totale de celui-ci… entraînant ainsi d’autres conséquences plus graves: l’augmentation du prix de vos assurances, la perte de votre travail ainsi que l’incapacité de soutenir votre famille.

Quelques conseils lorsque vous vous faites intercepter

1. Rester calme.

Inutile de vous énerver et de fustiger  l’agent. Ça ne sert à rien et cela ne diminuera certainement pas la gravité de votre cas. Restez calme, vous devez le respect à ce policier.

2. Arrêter votre voiture, et allumer la lumière du plafonnier de votre voiture.

Placer vos mains sur le volant, enlever vos lunettes de soleil, chapeau ou casquette. Surtout, ne jamais sortir de la voiture.

Le but ici est d’éviter toute tension inutile et de faire en sorte que le policier ne se sente pas menacé.

3. Rester très poli et faire exactement ce que l’agent vous demande.

Ne  répondre qu’aux questions, ne pas argumenter, rester calme jusqu’à ce qu’il ait relevé vos informations d’identité (vos papiers).

4. Une fois que l’agent a  votre identité, demander poliment à parler de votre constat d’infraction.

Si vous avez enfreint la loi, admettez-le et dites à l’agent que vous avez tort. Rappelez vous du proverbe: Faute avouée est à demi pardonnée!  Parfois, les agents hésitent à donner la contravention. S’ils constatent vos remords, ils pourraient décider de vous laisser partir avec un simple avertissement, c’est une carte à jouer.

5. Demander à voir le radar, puis poser quelques questions.

S’il refuse, ne pas trop insister. Mais poser les questions suivantes.

  • « à quand remonte la dernière fois où votre pistolet de radar a été calibré ? » ou
  • « où étiez vous quand vous avez synchronisé ma vitesse ? » ou
  • « étiez vous en déplacement lorsque vous avez capté ma vitesse ? »

Adopter un ton respectueux plutôt que provocateur ou sarcastique.

6. Argumenter en faveur de votre cas.

Une fois le rapport cordial établi avec l’agent, demander l’indulgence, tenter de négocier la contestation d’infraction.  Exprimer des regrès, insister sur l’impact de ce contrôle pour votre comportement futur. Résister à la tentation de vous fâcher, mais allez aussi loin que votre dignité vous le permet.

7. Quitter la scène dignement.

Lorsque l’agent vous laisse partir, pensez à laisser la meilleure impression possible. En fait, essayez de tout faire pour qu’il ne se rappelle jamais vous.

Vous avez reçu un ticket, mais vous voulez vous en sortir!

Appelez-nous 514-AVOCATE
La cour est votre amie !
Nous avons aidé des centaines de gens comme vous.

Pourquoi sommes-nous mieux placés que vous pour contester votre Ticket?

Parce que:

  1. Nous traitons ce type d’infraction à la semaine
  2. Nous sommes  avocats et la cour est notre territoire
  3. Nous connaissons les failles qu’il est possible d’exploiter
  4. Nous connaissons le code de la sécurité routière sur le bout des doigts

Si vous  contestez un constat d’infraction, mettez toutes les chances de votre côté et   gagnez votre cause. C’est une affaire de professionnels

Réserve : Les articles contenus sur ce site ne constituent pas un avis juridique, par conséquent, il est recommandé d’obtenir des conseils juridiques adaptés à chaque cas particulier. Nos articles ne sont que des commentaires et lignes directrices relatives au sujets des articles. Pour de plus amples éclaircissements sur la question, n’hésitez pas à nous contacter.